Les amis de mes amis sont mes amis

Tous ceux qui sont proches de Dieu, déjà dans la gloire de Dieu, les saints, sont dans une attitude de louange envers Dieu. Ils sont unis aux anges qui chantent « Saint, Saint, Saint le Seigneur ».  Ils font partis de l’Église du Ciel et nous entraînent dans une communion des saints, guidée par la Reine du Ciel, la Vierge Marie.

Ces saints, bien que les yeux rivés vers Dieu, ne cessent aussi de regarder ceux qui sont encore en chemin sur la terre, nous-mêmes !  Ils sont un modèle pour nous, mais aussi un appui :

«  Ils ne cessent d’intercéder pour nous auprès du Père, offrant les mérites qu’ils ont acquis sur terre par l’unique Médiateur de Dieu et des hommes, le Christ Jésus (…). Ainsi leur sollicitude fraternelle est du plus grand secours pour notre infirmité  » (Concile Vatican II, Constitution sur l’Église. )

Ils veillent sur nous : « Ne pleurez pas, je vous serai plus utile après ma mort et je vous aiderai plus efficacement que pendant ma vie », disait Saint Dominique à ses frères. Ou encore sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus qui promettait :  « Je passerai mon ciel à faire du bien sur la terre. »

Mais…à quel saint se vouer ?

Nous aimons invoquer certains saints qui sont passés « proches » de nous, nous remettons nos pas là où leurs pieds ont touchés cette terre, comme saint Martin ici en Touraine. Nous prions tel saint pour telle cause actuelle, comme  sainte Jeanne d’Arc en ce moment pour la France, ou bien nous prions tel saint en fonction de son pouvoir donné par Dieu : saint Louans comme thaumaturge.

Alors n’hésitons pas à demander que le Ciel nous vienne en aide !

Don Paul Cossic, p+

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *