Chers paroissiens,

Vous avez tous pris connaissance de la nouvelle du rapport de la CIASE mardi dernier. A l’appel de la conférence des évêques de France, qui ont commandé ce rapport indépendant, nous avions commencé à prier à cette intention. Aujourd’hui, vous trouverez avec l’Echo de la paroisse, une lettre de notre évêque Mgr Jordy. Je vous invite à la lire attentivement.

Nous ne pouvons qu’être consternés et accablés par l’ampleur de cette ignominie. Ce ne sont pas d’abord les chiffres qui me pèsent (même s’ils sont énormes), car un seul cas est déjà odieux. C’est davantage, qu’à travers cette vague scandaleuse, l’annonce de la Bonne Nouvelle du Christ est brouillée. Nous savons que le mystère du mal et de l’iniquité traverse les civilisations en tout temps et en tout lieux, et qu’il peut, malheureusement, aussi se nicher au cœur même de l’Eglise, ici-bas sur Terre. Nous savons que les chrétiens ne sont pas meilleurs que les autres. Je le sais pour moi, car il suffit que je regarde ma complaisance envers mes propres péchés pour comprendre que j’ai besoin, infiniment, de la force et de la miséricorde du Sauveur.

Si nous devons demander pardon au nom de l’Eglise pour les pécheurs que nous sommes, si nous devons faire en sorte que cela ne puisse pas recommencer, nous devons aussi nous réformer spirituellement. Je dois laisser encore davantage le Christ vivre dans ma vie, afin qu’il sanctifie mes actions, qu’il les fasse siennes.

Le Christ est la lumière qui jaillit des profondeurs des ténèbres pour illuminer notre monde. Afin de ne pas faire obstacle à sa grâce qui vivifie, je dois me laisser illuminer, et donc faire la vérité sur mon existence. C’est une démarche de conversion personnelle et communautaire. Tout ce qui ne peut pas venir à la lumière de la vérité du Christ doit être banni de notre vie. C’est un chemin de conversion, donc un chemin de sainteté. Ce n’est qu’à ce prix, que l’Amour du Christ triomphera dans notre monde.

Don Matthieu de Neuville, curé

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *