« Ils étaient assidus à la prière et au partage du pain » (Ac 2, 42)

Les premiers chrétiens assistaient de manière hebdomadaire au sacrifice de la messe (le partage du pain) et s’unissaient par la prière des psaumes à heures régulières chaque jour (assidus à la prière).

L’origine de la prière des Heures (Laudes, Vêpres, Complies ainsi que les autres heures du jour) se trouve dans le commandement que St Paul donne à ses frères chrétiens de prier sans cesse (1 Thes 5, 17). Cette prière qui, au tournant du IVème siècle, va prendre une nature cultuelle et publique, est la première des prières de nos ainés dans la foi.

Elle est dite prière de la communauté chrétienne car elle manifeste le dialogue  du peuple constituant le Corps avec la Tête qu’est le Christ. Elle désigne également la prière de toute l’Eglise (Corps et Tête) au Père Eternel. Comme tout dialogue avec Dieu, la prière des Heures utilise le langage que notre Seigneur a pris pour nous faire connaitre son mystère : la Parole de Dieu contenue dans les Ecritures (en particulier le langage poétique des psaumes).

Si les clercs et les religieux ont reçu une députation à la prière au nom et pour  le peuple à travers la récitation de la prière des Heures, celle-ci ne leurs est pas réservée. C’est la prière de toute l’Eglise, peuple de Dieu. Bien plus, c’est la prière qui, rassemblant tout le peuple chrétien, permet de distiller dans le temps l’unique offrande du Christ célébrée dans l’Eucharistie.

Tout au long de la semaine, la prière des Heures (qui est une prière publique et communautaire, et non privée et personnelle) est proposée aux fidèles. Sur notre paroisse, quotidiennement à St Etienne et à St Louans, vous êtes invités à vous unir, comme les premiers chrétiens, à la louange de l’Eglise. De manière plus solennelle, pour conclure notre journée du dimanche consacrée  au Seigneur, nous vous proposons les 2èmes vêpres à la suite du Salut du Saint Sacrement.

Mon rêve de curé (comme St Augustin en son temps) est de voir les chrétiens venir puiser à la source de la Parole de Dieu, dialoguer avec le Père et le Fils dans le Saint Esprit, s’unir ensemble par la voix et le corps grâce à la prière des Heures. La communauté entre alors en louange d’action de grâce, en prière de demande et d’intercession pour chacun et pour tous. Elle permet ainsi de rendre vivante la parole du Christ ressuscité : « et moi, je suis avec vous, tous les jours, jusqu’à la fin du monde. » (Mt 28, 20)

 

Don Matthieu, curé

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *