L’héritage de l’Année de la miséricorde

L’héritage de l’Année de la miséricorde

Dans le contexte actuel « où l’homme semble avoir perdu le sens du surnaturel et de la transcendance et, parallèlement, avoir perdu la capacité d’utiliser sa raison de manière rigoureuse et cohérente, l’annonce et l’expérience de la miséricorde apparaissent comme une voie alternative praticable, pour que le “Dieu oublié” redevienne présent et pour que la “raison obscurcie” se réveille », estime le cardinal Mauro Piacenza.