Une « protection maternelle »

Le pape Jean-Paul II a été sauvé par la Vierge de Fatima … mais aussi elle a annoncé la fin du communisme …

Le mercredi 13/05/1981, alors que 25 000 personnes sont massées place Saint-Pierre, deux coups de feu claquent. Il est 17h17 … Ali Agça vient de tirer sur Jean-Paul II, à trois mètres de distance. Le pape s’effondre dans les bras de Stanislaw Dziwisz, son secrétaire. Touché à l’abdomen, au coude droit et à l’index de la main gauche, le pape perd conscience et murmure « Marie, ma mère ! »

Malgré les trois litres de sang perdus, l’intestin très gravement touché, il apparaît qu’aucun organe vital n’est atteint …

Le lendemain, Mgr Dziwisz mentionne une coïncidence : « C’était le jour, l’heure et les minutes ! » de l’anniversaire de la 1° apparition de Fatima, le 13 mai 1917 ! C’est clair : la Vierge lui a sauvé sa vie : «Comment pourrais-je oublier (…) cette extraordinaire protection maternelle qui s’est montrée plus forte que la mort ?»

Plus tard Jean-Paul II remercie Notre-Dame, et annonce son intention de consacrer le monde et la Russie à la Vierge, comme elle le demandait … en 1917 ! Le pape a bien retenu que « la Russie répandra ses erreurs à travers le monde » mais aussi que « la Russie se convertira, et il sera concédé au monde un certain temps de paix. », selon ce que ND de Fatima a dit aux enfants … en 1917.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here