Le père Hamel

« Le père Jacques Hamel parlait le langage de l’amour », a affirmé Mgr Dominique Lebrun, archevêque de Rouen, lors de la commémoration du 1er anniversaire de l’assassinat du prêtre français à Saint-Étienne-du-Rouvray le 26 juillet 2017. Le prêtre a été tué dans l’église par deux terroristes alors qu’il célébrait la messe.

« Le père Jacques Hamel parlait le langage de l’amour », a affirmé Mgr Dominique Lebrun, archevêque de Rouen, lors de la commémoration du 1er anniversaire de l’assassinat du prêtre français à Saint-Étienne-du-Rouvray le 26 juillet 2017. Le prêtre a été tué dans l’église par deux terroristes alors qu’il célébrait la messe.

« Sa vie, sa mort s’adressent à chacun d’entre nous selon sa propre vie, selon ses propres questions ou ses convictions », a dit l’archevêque dans son homélie. « Sa vie, sa mort crient, inspirent et parlent », a-t-il ajouté.

« Celui qui a des oreilles, qu’il entende ! » – Mgr Lebrun a souligné que des hommes et des femmes « cherchent de nouveaux chemins… en découvrant et recevant le père Jacques Hamel dans leur vie : un homme parmi les hommes, un prêtre parmi les prêtres, fidèle, simple, ordinaire ».

« Le père Jacques Hamel, a-t-il poursuivi, parle doucement quand apparaît dans notre cœur non plus des images atroces, mais sa discrétion, sa persévérance, sa fidélité, sa générosité, sa vie donnée. »

« Que cette eucharistie nous entraîne à accueillir l’amour, a conclu l’archevêque, l’amour qui résiste aux ronces, l’amour qui s’enfouit au plus profond de nos cœurs pour donner les fruits tant attendus par notre prochain qui est parfois lointain. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here